skip to Main Content

ResilienSEA au Cap-Vert

Le Cap-Vert est un archipel de dix îles volcaniques, situé à 570 km au large des côtes ouest-africaines. L’archipel abrite une multitude d’espèces. Le Cap-Vert est une zone clé pour les oiseaux, dont beaucoup sont endémiques. C’est également le plus grand site de nidification du monde pour les tortues marines. Le riche environnement du pays reflète son histoire et sa diversité uniques.

En raison de la rigueur du climat et de la topographiel’agriculture s’est peu développée. De mêmel’utilisation de la pêche est quelque peu limitée. La grande majorité de la population est urbaine et concentrée sur l’île de Sao Tiago. Pourtant, les Cap Verdiens dépendent fortement de leur environnement. La grande population d’espèces endémiques et de tortues marines a stimulé le développement du tourisme qui est devenu le principal moteur de la croissance économique. De plus, la plupart des activités humaines se situent dans des zones côtièresce qui souligne l’importance d’un environnement côtier et marin sain. 

Le Cap-Vert est situé à la transition biogéographique  les espèces tempérées et tropicales peuvent potentiellement se rencontrer. La conservation des herbiers marins peut jouer un rôle clé dans la préservation de la biodiversité et des côtes du Cap-Vert. À ce titrela protection des herbiers est partie intégrante de l’engagement international du pays à préserver la diversité biologique (Convention sur la Diversité Biologique). À ce jour, il existe 46 aires protégées et 3 aires marines géréesPourtantl’état des herbiers marins au Cap-Vert est pratiquement inconnu. Le projet ResilienSEA répond à cette nécessité de poursuivre les recherches afin d’améliorer leur protection. 

Back To Top